Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Livres, films, pièces de théâtre et spectacles en tout genre...
  • : « La culture est ce qui fait d'une journée de travail une journée de vie. » Georges Duhamel
  • Contact

Rechercher

Catégories

30 juillet 2010 5 30 /07 /juillet /2010 01:34

 

 

 

Résumé :

 

Erica Falck, trente-cinq ans, auteur de biographies installée dans une petite ville paisible de la côte ouest suédoise, découvre le cadavre aux poignets tailladés d'une amie d'enfance, Alexandra Wijkner, nue dans une baignoire d'eau gelée. Impliquée malgré elle dans l'enquête (à moins qu'une certaine tendance naturelle à fouiller la vie des autres ne soit ici à l'œuvre), Erica se convainc très vite qu'il ne s'agit pas d'un suicide. Sur ce point - et sur beaucoup d'autres -, l'inspecteur Patrik Hedström, amoureux transi, la rejoint. A la conquête de la vérité, stimulée par un amour naissant, Erica, enquêtrice au foyer façon Desperate Housewives, plonge dans les strates d'une petite société provinciale qu'elle croyait bien connaître et découvre ses secrets, d'autant plus sombres que sera bientôt trouvé le corps d'un peintre clochard - autre mise en scène de suicide. Au-delà d'une maîtrise évidente des règles de l'enquête et de ses rebondissements, Camilla Läckberg sait à merveille croquer des personnages complexes et - tout à fait dans la ligne de créateurs comme Simenon ou Chabrol - disséquer une petite communauté dont la surface tranquille cache des eaux bien plus troubles qu'on ne le pense.

 

 

Mon avis :

 

Pour inaugurer mon blog tout-nouveau-tout-beau, j'ai décidé de parler de ma dernière lecture en date, à savoir ce polar suédois dont j'avais pas mal entendu parler. La couverture attrayante des éditions Actes Sud et le bandeau "Prix Polar 2008" avaient fini de me convaincre.

 

Résultat : grosse décéption ! Livre qui, pour moi, s'est révélé sans grand intérêt : le style est plat et la traduction lourde, l'enquête est poussive - le lecteur comprend 20 pages avant les personnages - et un peu surréaliste, l'histoire de la soeur est bâclée, sans compter l'histoire d'amour qui ne m'a jamais embarquée. Les indices sont amenés avec une certaine lenteur, l'auteur essayant par ce biais de provoquer des effets de surprise, qui malheureusement ne fonctionnent jamais (la scène de révélation chez les parents d'Alex, archi convenue...). Le seul bon point est peut-être la construction des personnages de Lucas, détestable à souhait, et de Jan, plutôt complexe...

 

J'ai attendu tout au long des 381 pages qu'il se passe quelque chose de "cool", du genre : le Lucas suscité qui reviendrait dans la maison familiale pour assassiner femme et enfants. Ou bien une fin inattendue où on apprendrait que la coupable est en fait Erika qui, pour éveiller son inspiration littéraire, aurait provoqué tout ça. Mais non... Peut-être que ces rebondissements se trouvent dans les tomes suivants ; inutile de dire que je ne prendrai pas le risque de vérifier par moi-même.

 

En bref, un livre qui s'apparente à un téléfilm de 13h sur M6, tout juste bon à emmener en vacances si on n'est pas trop exigeant. C'est facile à lire et la compréhension de l'histoire ne demande pas de concentration intense !

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Eléa291
commenter cet article
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
.