Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Livres, films, pièces de théâtre et spectacles en tout genre...
  • : « La culture est ce qui fait d'une journée de travail une journée de vie. » Georges Duhamel
  • Contact

Rechercher

Catégories

9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 21:58

 

 

Résumé :

 

La vie est grise. Simon Muchat, auteur de bandes dessinées, est en panne d'inspiration et son existence est en perte de sens. Invité à passer quelques jours au Portugal, il retrouve par hasard ce qu'il n'était pas venu chercher : les odeurs de l'enfance, le chant des rires de vacances, la chaleur lumineuse d'une famille oubliée - peut-être abandonnée. Quel est le mystère des Muchat ? Pourquoi Simon se sent-il de nulle part ? Et pourquoi, sans rien comprendre de cette langue étrangère, vibre-t-il à ses accents ? Des réponses et d'autres questions l'attendent au cours de ce voyage régénérateur. Ancré dans son passé gommé, Simon pourra enfin retracer sa propre trajectoire.

 

Mon avis :

 

J'ai peu de temps pour mettre mon blog à jour ces derniers temps, mais je tenais beaucoup à écrire un article sur cette magnifique bande dessinée qu'il m'a été donné de lire récemment.

 

Je sais qu'on encense un peu trop ce livre, et que ça peu créer un agacement et /ou une déception après lecture. Ce me rappelle un peu le Polina de Bastien Vivès que tout le monde a adoré et qui ne m'avait pas fait tellement d'effet. Mais ce Portugal là, c'est une toute autre histoire. Quelle beauté ! Les dessins, les couleurs chaudes (mention spéciale à Ruby pour la dernière partie, magnifique), les dialogues... Chaque changement de ressenti ou de lieu donne lieu à un changement graphique très réussi. Et puis certaines cases, certaines situations sont touchées par la grace, notamment quand Simon se retrouve immergé dans la langue de ses ancètres. C'est tout à la fois émouvant, drôle, triste...

 

J'ai refermé ce gros ouvrage et je n'ai eu qu'une envie : dire un grand merci à Cyril Pedrosa. Merci pour ce moment de poésie et de tendresse, merci d'avoir si bien reproduit les sentiments des enfants et petits enfants d'émigrés (en tout cas d'avoir si bien reproduit les miens) et surtout, merci d'avoir rendu un si bel hommage au Portugal. Les dernières planches de paysage sont absolument sublimes.

 

Une bande dessinée, que dis-je, un beau livre à acheter de toute urgence ! 

Partager cet article

Repost 0
Published by Eléa291 - dans Littérature
commenter cet article

commentaires

Isa 11/12/2011 17:30

Un très belle BD, très touchante.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
.