Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Livres, films, pièces de théâtre et spectacles en tout genre...
  • : « La culture est ce qui fait d'une journée de travail une journée de vie. » Georges Duhamel
  • Contact

Rechercher

Catégories

6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 19:36

 

 

Résumé :

 

Kiki de Montparnasse, née Alice Prin au tout début du XXe siècle, fut l’une des figures les plus marquantes de la vie artistique parisienne de l’entre-deux guerres, lors des Années Folles. Égérie et amie de très nombreux artistes – Modigliani, Duchamp, Desnos, Picasso, Cocteau, Aragon, bon nombre des surréalistes –, Kiki fut la muse et l’inspiratrice de créateurs devenus depuis des signatures majeures de l’art moderne, comme Foujita et Man Ray. C’est cette existence hors norme, retracée à travers la plupart des épisodes-clés d’un parcours de vie trépidant, que racontent avec passion Catel et José-Louis Bocquet, dans un album ambitieux qui est autant l’évocation d’une époque que le magnifique portrait d’une femme libre. Plus de trois cent planches de création exigeante et généreuse, en hommage à l’art sous toutes ses formes.

 

 

Mon avis :

 

Relecture d'un de mes plus gros coups de coeur de ces dernières années, je tenais beaucoup à en parler sur ce blog afin d'en faire l'éloge.

 

Cette biographie sous forme de bande dessinée se lit comme un véritable roman. On suit la vie de Kiki de Montparnasse, femme célèbre en son temps mais oubliée de nos jours, avec grand bonheur. On est pris dans ce tourbillon qu'a constitué sa folle et passionnnante existence, jusqu'à se croire immerger dans le Montparnasse des années 20, entouré de Picasso et Desnos. Cet univers culturel est captivant et très instructif : de la guerre entre le dadaisme de Tzara et le surréalisme de Breton, à la poésie grivoise de Desnos en passant par le talent de Man Ray, on n'a qu'une envie en fermant ce livre, celui de redécouvrir cette période foisonnante du XXe siècle.

 

Les dessins en noir et blanc sont très bien faits, et la représentation des personnalités est vraiment réussie. L'histoire d'Alice Prin est très bien contée (même si les pages concernant son enfance sont peut-être un peu trop longues) et se mêle parfaitement bien à la grande Histoire. A la fin, les deux auteurs ont eu la bonne idée de joindre une petite biographie de tous les artistes croisés dans le livre, à savoir  Foujita, Soutine, Hemingway et bien d'autres.

 

Cette bande dessinée est une réussite que je ne me lasse pas de lire et que je conseille à tout amoureux du milieu artistique et à tout amoureux de Paris !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Eléa291
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
.