Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Livres, films, pièces de théâtre et spectacles en tout genre...
  • : « La culture est ce qui fait d'une journée de travail une journée de vie. » Georges Duhamel
  • Contact

Rechercher

Catégories

23 novembre 2010 2 23 /11 /novembre /2010 17:22

 

 

 

Résumé :

 

Valentine disparue... Qui la cherche vraiment ?
Entre satire sociale, polar contemporain et romance lesbienne, le nouveau roman de Virginie Despentes est un road-book qui promène le lecteur entre Paris et Barcelone, sur les traces de tous ceux qui ont connu Valentine, l'adolescente égarée... Les différents personnages se croisent sans forcément se recontrer, et finissent par composer, sur ton ton tendre et puissant, le portrait d'une époque.

 

 

Mon avis :

 

Voici mon troisième livre de la rentrée littéraire, et le premier roman de Virginie Despentes que j'ai l'occasion de lire. Je débarque donc en néophyte dans l'univers de cet auteur.

 

On rentre dans l'histoire petit à petit, après quelques informations contextuelles dans les premières pages pour poser le décor. Ensuite, le roman se laisse lire facilement. Chaque chapitre nous fait entrer dans l'esprit d'un personage clé de l'histoire : La hyène, Lucie, Valentine, François Galtan ...  C'est assez intéressant car cela nous permet de percevoir l'histoire et même certaines scènes sous des angles différents. Le roman prend rapidement la forme d'un road movie à travers l'Espagne à la recherche de Valentine.

 

En ce qui concerne le style, j'ai eu plus de mal. Je savais que V. Despentes était connue pour un langage cru, et ça ne m'a pas beaucoup plu. Je n'ai pas trouvé le moindre intérêt à ces scènes d'orgie qui semblent être présentes uniquement pour le trash. Concernant le reste de l'histoire, je n'ai pas particulièrement accroché à l'écriture. Finalement, je n'ai pas vraiment accroché à ce livre en général. Il y a certes quelques moments drôles, et un intérêt partciculier pour ce personnage étrange qu'est la Hyène. Mais le tout retombe vite, jusqu'à cette fin sans queue ni tête, complètement surréaliste dont on ne sait même pas si elle vise à dénoncer quelque chose, et ou tout reste en suspens.

 

En bref, un livre pour lequel je n'aurais sans doute pas attribué le prix Renaudot.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Eléa291
commenter cet article

commentaires

silvi 13/12/2010 00:11


je viens de finir ce roman qui m'a complètement emballé , mais je conçois qu'il ne plaise pas à tout le monde. en effet le style trash est assez particulier, mais correspond bien à ce que l'auteur
souhaite faire passer comme message. Et puis, comme tu le dis c'est la marque de l'auteur


Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
.