Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Livres, films, pièces de théâtre et spectacles en tout genre...
  • : « La culture est ce qui fait d'une journée de travail une journée de vie. » Georges Duhamel
  • Contact

Rechercher

Catégories

30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 19:23
[Littérature] Wakolda - Lucia Puenzo

Résumé :

En 1959, sur une route désolée en Patagonie, un médecin allemand pas comme les autres croise une famille argentine ordinaire et lui propose de faire route ensemble, afin d’être moins isolés. Ce médecin n’est autre que Josef Menguele. Très vite, il est fasciné par l’un des enfants, une jeune fille qui porte le doux nom de Lilith.


Mon avis :

Lucia Puenzo prend des risques dans son quatrième roman, en ressuscitant l'un des plus grands criminels de guerre, Mengele. Elle construit autour de lui une œuvre de fiction qu'elle agrémente de détails réels. L'imagination de l'auteur met sur la route du médecin nazi une famille argentine dont la benjamine, Lilith, va le fasciner au delà du raisonnable. La petite fille a 12 ans mais en parait 9, seule imperfection chez cet être parfaitement aryen. Dès leur rencontre, l'obsession de Mengele sera de réparer cette erreur de la nature, quand celle de Lilith sera de se rapprocher de cette homme qu'elle admire autant qu'elle craint. Mengele va s'infiltrer dans cette famille pour y exercer ses talents de manipulateur jusqu'à ce que lui-même se prenne un peu trop au jeu.

L'auteur maitrise son sujet, elle écrit un roman dérangeant mais sans jamais tomber dans le voyeurisme ou le sordide. Rien n'est dit clairement, tout est suggéré et laissé à l'appréciation du lecteur. Celui-ci est d'ailleurs témoin des pensées de chaque personnage sans que la narration ne prenne parti pour l'un ou l'autre. On est angoissé et fasciné.

Depuis la parution de son roman, Lucia Puenzo l'a adapté en film, rebaptisé "Le médecin de famille". Il représentera l'Argentine aux Oscar 2014.

Partager cet article

Repost 0
Published by Eléa291 - dans Littérature
commenter cet article

commentaires

Lybertaire 15/03/2014 19:07

J'ai beaucoup aimé l'ambiance, le thème du corps humain à la fois adulé par l'idéologie aryenne et détruit par cette même idéologie.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -
.